17 septembre 2007 1 17 /09 /septembre /2007 22:09

Go

La joueuse de go, prêté par Janine il y a un an, faut que je me grouille de lui rendre.
Me rappelle plus de l'auteur (encore une dame), elle est chinoise.
Je ne dirais qu'un mot : ouh la la, drôlement bien ce bouquin.
Je n'aime a priori pas trop la littérature chinoise ou japonaise (il y a d'ailleurs peut-être un monde entre les deux, n'oublions pas que je n'y connais rien en lettres), mais ce coup-ci, je me suis laissée entraîner sans difficulté.
Un peu comme un match de ping-pong (ou de go peut-être ?), on passe d"un chapitre (court) à l'autre (court aussi) en tournant la tête tantôt vers la jeune fille, tantôt vers le jeune homme (peut-être pour ça que mon problème de cervicales ne s'arrange pas). Tout les sépare, on comprend d'ailleurs mal pourquoi on nous raconte deux histoires si disjointes.
Puis, par une mécanique bien huilée, le destin se met en place (le pauvre ne pouvait pas faire autrement), les deux histoires trouvent leur intersection, s'interpénètrent, sans jamais fusionner. Les deux points de vue sont conservés, chacun avance dans la construction d'une fin commune.
Ah l'amour.

P1020175.JPG

 

Ceci n'a rien à voir avec le livre, c'est la Rivière Bras-David hier.

commentaires