5 août 2008 2 05 /08 /août /2008 15:04
Je le dis en préambule pour les âmes sensibles : ce qui va suivre est un rêve de la nuit dernière, pas la réalité.



Nous sommes dans une forêt tropicale et escarpée, et Swan, fidèle à ses habitudes, crapahute loin de nous. Il se retrouve au bord d'un apic, fait l'andouille, et comme il se doit se casse la figure dans le ravin.
Je le vois comme je vous vois (oui bon, c'est une image). Il fait un premier vol plané, et est heureusement arrêté quelques 10 mètres plus bas par un arbre. Je lui dis de ne surtout pas bouger. Mais non, il retombe de plus belle beaucoup plus bas, je l'entends crier, je ne sais pas s'il est vraiment blessé, ni comment je vais pouvoir le récupérer.

Il y a des matins où on ne râle pas en se réveillant.

commentaires