25 février 2009 3 25 /02 /février /2009 21:16
Ou La treizième mort du chevalier



J'ai rencontré le chevalier de Saint-Georges au détour d'un livre de Daniel Picouly.
Je pensais à tort que Piclouly écrivait surtout des romans se passant de nos jours (plus ou moins 30 ans), dans des cités, avec comme thèmes la famille, le père immigré, les souvenirs d'enfance, les drames de la vie ordinaire...

Alors là ce n'est pas ça du tout, on dirait une pièce de théâtre, classique, et très agréable à lire.
Pourant ça démarre glauque, avec le Saint-Georges qui pisse le sang noir, et le rat sous son lit qui attend son heure. L'on nous informe aussitôt du fait qu'il va bientôt mourir 13 fois, et tomber dans l'oubli.

Impardonnable, je ne savais pas que Saint-Georges était un gars de la Guadeloupe.
Fils du colon blanc Georges de Bologne de Saint-Georges et de l'esclave Nanon, Joseph naquit en 1745. Ils quittent la Guadeloupe en 1753, et atterrisent à Saint-Germain des Prés. Mots-clés : escrime, musique, affranchi, parisien noir... Pour en savoir beaucoup plus, cliquez .

Le livre de Picouly raconte, romance, met en scène les quelques dernières semaines de sa vie à Paris. Du mystère, de l'enfance, de l'amour, du drame. Qui est l'enfant Léopard ?

J'applaudis des 4 mains à ce bouquin qui m'a donné envie d'en savoir plus.

commentaires