30 avril 2010 5 30 /04 /avril /2010 16:50

DSCN2164.JPG

 

Il m'est arrivé quelque chose d'incroyable ce matin. Après avoir participé à une réunion visant à favoriser le dialogue autour du projet de réintroduction des lamantins dans le grand Cul-de-sac marin (rassurez-vous, là n'est pas le sujet), et voulant profiter de mon déplacement en voiture pour limiter mon empreinte écologique (atchoum), j'ai poussé jusqu'à la mairie des Abymes.

 

Les Abymes mais pourquoi ? Parce que mes enfants y sont nés, par conséquent c'est là que je dois m'adresser pour obtenir des papiers d'état-civil.

 

Je m'étais préparée psychologiquement. Quelques minutes de respiration abdominale avant de pénétrer sur les lieux, trois bouquins dans mon sac pour patienter, et un gros sandwich au cas où. Première étape : trouver le distributeur de tickets verts. Le numéro 61 m'est attribué. Deuxième étape, trouver une place assise. Je m'installe du mieux que je peux. Je photographie un joli vieux couple plein de couleurs.

 

Et c'est là que l'incroyable se produisit. Après seulement 4 minutes d'attente, un monsieur derrière un guichet m'appela, tapota 12 secondes sur sa machine, et sortit de son imprimante 6 feuillets correspondant à mon attente. Il les fit passer à sa voisine, en me demandant de me rassoir. Ce que je fis, en échangeant quelques banalités sympathiques avec ma voisine. Dénouement absolument inattendu, quelques minutes plus tard, une fonctionnaire avenante me signa, tamponna, contre-tamponna les 6 feuillets, avec le sourire. Et ne me demanda pas de repasser un autre jour pour les récupérer.

 

Je reste totalement athée, mais je commence à croire en l'administration.

commentaires

catherine 01/05/2010 08:08


qu'as-tu fait du sandwich ?


Claudie 22/05/2010 04:21



J'avoue : le sandwich c'était pas vrai.