28 juillet 2013 7 28 /07 /juillet /2013 23:57

img076.jpg

La route descend à pic jusqu'à Diane, et mon vélo m'emmène naturellement au bord de l'eau.

 

Fin d'après-midi, le soleil disparait derrière les arbres. Les roches sont noires, les tourbillons aussi. Je suis seule au monde.

 

Le cul sur une pierre, je passe une bonne demi-heure à essayer de comprendre. Non pas le sens de la vie (qui a relativement peu d'intérêt à être compris), mais comprendre comment rendre en noir et blanc le bouillonnement, les remous, l'esprit de la rivière.

 

Le soir finit par arriver. Je remballe en vitesse, c'est bientôt l'heure des soucougnans.

commentaires