18 janvier 2013 5 18 /01 /janvier /2013 21:11

 

2013-01-12-09.43.40.jpg

Vous le croirez si vous voulez, les chats ne rétrécissent pas au lavage.

 

A observer ce spécimen femelle, type écaille de tortue, état-civil Ghana, date de première mise en circulation fin 2005, ancien propriétaire ti Gay, date de première mise bas 2006, on peut s'en convaincre : elle aurait plutôt pris du volume après son passage par la case lave-linge. Peut-être d'ailleurs, telle une outre, est-elle emplie d'eau ?

 

Bon OK, Ghana est dans le panier à linge mais c'est parce qu'elle aime se mettre n'importe où, de préférence en des lieux non homolgués pour les chats. D'ailleurs, j'ai quelques sujets de discorde avec elle, bien que ce soit ma féline préférée (à moins que ce ne soit Flamèche, dont je vous parlerai une autre fois, bien entendu si vous m'en priez instamment).

 

Sujet de discorde numéro 1. Lorsque dans un sursaut de conscience je réalise l'âge que j'ai, et que je me dis qu'il faudrait limiter si c'est possible l'outrage des ans, eh bien je prends mon courage et mon tapis de sol à deux mains, pour faire environ 5 minutes d'abdoms au petit matin. Parfois en tenue légère. Je dois donc au préalable vérifier que JB not' jardinier n'est pas dans les parages.

 

2013-01-12-08.34.31.jpg

 

Comme par hasard dans une telle circonstance, Ghana se met dans mes pattes pendant mes séries de 50. Parfois même elle imite mes mouvements, elle veut peut-être renforcer sa ceinture pelvienne ? Déjà que je ne suis pas très motivée, alors la plupart du temps j'arrête mes mouvements idiots et je lui fais des gouzis gouzis, ce qui est quand même bien plus utile et agréable.

 

Sujet de discorde numéro 2. Je devrais plutôt dire : son petit problème, sa névrose. Autrefois très bonne chasseuse, elle me rapportait en cadeau à une fréquence quasiment hebdomadaire, un rongeur souvent de belle taille. Lequel était dans un premier temps tout ce qu'il y a de plus vivant. Puis inévitablement tout ce qu'il y a de plus mort, déchiquetté et éparpillé dans la maison. J'ai ainsi retrouvé une fois une jolie tête de rat fraîchement arrachée sous mas casquette qui traînait par là.

 

Eh bien peut-être qu'avec l'âge cet instinct s'est émoussé, ou son flair et sa vue ont baissé. Toujours est-il qu'elle jette maintenant son dévolu sur les paires de chaussettes pliées, et en attente de rangement sur le billard (délai pouvant je le reconnais être honteusement long). Ces objets sont nombreux dans une maisonnée qui comporte 3,2 mâles changeant de linge sans arrêt (l'un d'entre eux n'est là que le week-end, ce qui explique la déci-mâle). Elle les attrape donc délicatement entre ses crocs, avec le feulement caractéristique du fauve en chasse. Puis va les disposer aux quatre coins de la maison de façon apparemment aléatoire.

 

ALORS C'EST GONFLANT DEJA QUE J'AIME PAS RANGER LE LINGE.

 

Voilà je crois que j'ai encore inauguré une nouvelle rubrique, celle des articles sans aucun intérêt !

 

commentaires