10 mai 2011 2 10 /05 /mai /2011 17:36

Les escapades dans des lieux tels que Petite-Terre devraient être remboursées par la sécurité sociale. Deux jours sous l'orage et le cagnard, une nuit dans un hamac dans le phare du bout du monde (yins-yins du matin, chagrin), des kilomètres de sentiers caillouteux parcourus en cherchant la petite bête (la grosse en fait, voir plus bas), quelques ti-punchs partagés avec les gardes de la Réserve, des baleines à bosse sur le chemin du retour... Grâce à ce cocktail, tous les emmerdements (très relatifs) du boulot passent comme une lettre à la poste. Même la Présidente que je dois voir cet après-midi ne saura altérer ma bonne humeur. Enfin, on verra ça... C'est tout vu j'en sors, elle est charmante.

 

Petits morceaux choisis.

 

P5070385.JPG

 

Toute ressemblance entre les racines du figuier et les locks de Julien serait fortuite.

 

P5070360.JPG

 

Doctor Livingstone I presume ?

 

img298.jpg

 

Le docteur Livingstone scrute l'Atlantique houleux. Tout là-bas c'est l'Europe.

 

img302.jpg

 

Gros pied de gaïac. La légende dit qu'on aurait enterré l'ombilic d'un enfant au pied de cet arbre, symbole de sa santé.

 

img300.jpg

 

Non, il ne fait pas beau. Oui, la vague gronde sur le récif.

Dans le lagon, des bébés requins citron, une raie pastenague, un baracuda de belle taille.

 

Allez tchao bonsoir.  

commentaires