16 octobre 2009 5 16 /10 /octobre /2009 20:20

Il y a seulement 7 jours, je m'aprêtais à passer une journée délicieuse.


Le contraste avec les dernières semaines était saisissant : des jours à ressasser un problème insoluble au travail, à broyer du noir sur cette impasse, pour finalement m'envoler vers d'autres cieux, plus proches de l'équateur.


La Guyane. Je commence à m'y habituer sérieusement, c'est que ce pays est attachant (si si).
Deux jours à réfléchir avec plein de gens plutôt sympatiques. Comment faire plus et mieux de l'agriculture ? On n'a pas vraiment la réponse encore, mais on progresse.

Et puis quand même, une récréation en fin de semaine. Je retrouve un "vieux" copain d'école, du temps de mes 16 ans, et nous partons pour la journée en canoe sur le fleuve Kourou et la crique Balata. Une crique, c'est une rivière.

Fleurs et cabosses de cacaoiers sur les berges, ondée plutôt fraîche en pleine saison sèche, détente sous le carbet, tentatives de pêche à la mouche et au bocal de Quality Street, bain dans la rivière (ahhh ! pas d'anaconda ?), bronzette sur le ponton, et le flash des ailes de morphos (jusqu'à midi...) et de bleus barrés (à partir de 14 heures d'après le syndicat d'initiative).



Retour en fin de journée, le fleuve est si lisse qu'on a le vertige en regardant les reflets.

Tois toucans traversent.
L'enfer vert en quelque sorte.

commentaires

Catherine Colart 26/10/2009 16:19


Au hasard d'une ballade sur le Net et à la recherche d'affiches anciennes, un lien et me voilà rendue sur ton blog.
Amcalement
Catherine


Claudie 29/10/2009 10:18


Quelle surprise Catherine. Je me rappelle très bien de toi, et j'ai eu régulièrement de tes nouvelles par les parents. Mon mail c'est claudie.pavis@antilles.inra.fr. Peut-être à bientôt. Claudie.