28 mai 2013 2 28 /05 /mai /2013 16:23

Rasta.jpg

 

Ou comment se bidonner en attendant son tour à la boulangerie du coin.

 

Quand j'oublie de réserver à la cantine, je suis condamnée au sandwich chez le dit Salibur. C'est ce qui s'est passé à midi. J'arrive en 5ème position. Devant moi, un grand jeune rasta tout agité. Et je te fais tomber la pièce de monnaie trois fois de suite, et je regarde d'un oeil inquiet la vitrine un peu vide. Et je remonte mon baggy soumis à la loi universelle (en sommes-nous surs ?) de la gravitation. 

 

Déception palpable quand on lui répète que non il n'y a plus de viande, et que oui, il y a seulement jambon-fromage ou salami.

 

- Ah (dit-il). Alors bien garni.

- Oui mais à quoi ?

- Euh, les deux mélangés. Mais bien garni. Et avec ketchup mayo.

- D'accord.

- Et aussi du piment et vinaigrette.

- Bien.

- Vous pouvez me mettre aussi cette petite pizza dedans ?

- Dedans ?

- Oui, t'inquiète.

- OK.

- Et puis comme dessert un millefeuille. Ou un feuilleté coco, le moins cher (le gâteau n'a pas été inclus dans le sandwich, ndlr).

 

Franche rigolade rentrée, Monsieur Salibur a quand même dit qu'il allait faire labelliser ce type de sandwich.

commentaires