28 mai 2010 5 28 /05 /mai /2010 18:25

DSCN1984.JPG

 

... je t'en prie,

à genoux,

ne m'en veux pas,

hey y hey hey,

et si je t'appelle comme ça,

c'est que ça t'va...

 

Ainsi chantait Julien Clerc, le choucou de mes 12 ans.

Cette ritournelle m'a tourné dans la tête tout le temps que j'ai passé auprès des chutes du même nom.

 

Par chance, il faisait un temps de chien ce jour-là. Pas grand monde à arpenter ces deux bords de ville bizarres qui encadrent les chutes. On est en même temps en pleine nature sauvage et en ville avec buildings clinquants.

 

DSCN1987.JPG

 

Le côté américain a ceci de pas mal qu'on peut déambuler le long des rapides, il suffirait d'enjamber la toute petite barrière pour, floup, être embarqué dans le flot. Flippant. Les mouettes elles ne se posent pas de questions, et profitent de la vue du haut des chutes.

 

DSCN2023.JPG

 

Le côté canadien a celà de chouette qu'on peut s'approcher à un mètre de l'endroit ou le flot se déverse. On ne peut pas s'empêcher de penser aux aventures de Tintin (Le Temple du Soleil ?), où la pirogue fait la culbute. Flippant tout autant.

 

DSCN2005.JPG

 

And now, just let's have a look...

 

DSCN2027.JPG

 Fog on the family.

 

DSCN1996-copie-1.JPG

What's that bird ?

 

 

DSCN1975.JPG

Like a bridge, over troubled water...

 

DSCN2026.JPG

 Thats'all, folks.

 

commentaires

michele 31/05/2010 19:15


Mais c'est marie dans le brouillard au bras de uncle françois à droite du tas d'ados ?


tehachepe 31/05/2010 11:42


ben c'est un merle d'amérique en pleine chute (coté US ou coté Canada )