23 février 2014 7 23 /02 /février /2014 12:24

Cul-de-Sac-cadre.jpg

 

Hier, Port-Louis un matin clair.

 

Nous nous mettons à l'eau. Tiède, transparente.

 

Flûte, je laisse échapper mes jumelles, elle virevoltent doucement et se posent sur le fond. Mon collègue Cabidoche pense qu'on peut aller les chercher facilement. Je trouve que c'est un peu profond.

 

Nous avançons tranquillement vers le large, pas une ride sur la mer. Cabidoche nous fait signe, quelque chose se passe.

 

"Le grand blanc" dit-il doucement. Je n'ose pas comprendre. Un grand requin est tout proche, quasi immobile. Sa nageoire dorsale est bien visible. Pas d'agressivité mais j'ai peu pour Swan, où est-il ?

 

Tout doucement, nous nous approchons d'un rocher pointu qui émerge, il nous offrira peut-être une protection ? J'aperçois enfin Swan. D'autres personnes sont là, et manipulent le requin. Ils l'ont en fait pêché, ce n'est que sa dépouille. Elle sent un peu le hareng, et ils vont la charger sur leur bateau.

 

Puis le réveil a sonné et je suis allée guillotiner la citronelle du jardin et le gingembre du frigo pour faire une tisane diabolique.

commentaires