3 novembre 2014 1 03 /11 /novembre /2014 23:09

AVT_Frederic-Beigbeder_42.jpeg

 

Je voudrais demander pardon à Frédéric Begbeider.

 

Lorsque j'ai lu "Les tigres de papier", un livre dans lequel il nous explique ses 100 livres préférés, et où il fustige les livres électroniques, j'ai abondé mentalement dans son sens.

 

Ah oui, c'est bien mieux un vrai livre en papier. Même si ça encombre la maison. Même si ça consomme des arbres (mais bon, ça consomme des forêts de pins faites pour ça, pas des forêts amazoniennes non plus).

 

Amazonienne d'ailleurs le mot est là. Je m'aprête à commander sur Amazon ce qu'on appelle une liseuse. Non pas pour moi, faut pas exagérer, moi je préfère les tigres de papier.

 

Mais pour Swan, qui lit pas mal, et qui s'impatiente toujours d'avoir à attendre que la commande arrive dans nos banzil Caraïbes, via Versailles ousque la livraison est gratuite.

 

vergas1-213x300.jpg

 

Ce qui m'en a donné l'idée, c'est que j'ai eu entre les mains pas plus tard qu'hier, la liseuse de mon ami F. Qui voulait me faire découvrir les écrits de Guillaume Apollinaire, notamment "Les onze mille verges". Je ne m'exprimerai pas sur ce livre, n'en ayant parcouru que de très brefs - et pittoresques - passages. De mémoire, il était question des fesses d'une jeune femme, à la blancheur comparable à celle de melons qui auraient cru - le croyez-vous - sous un soleil pâle.

 

Le mal est donc fait. La petite graine de la tentation a germé dans mon esprit faible. Mes principes sont comme neige au soleil.

 

Une question demeure.

 

Vais-je chosir le modèle haute résolution 212 ppp avec éclairage intégré et wi-fi (129 € tout de même), ou celui avec écran tactile anti-refelt avec offres spéciales, à seulement 59 € ?

 

J'aimerais tout de même savoir en quoi consistent ces offres spéciales.

commentaires