15 janvier 2010 5 15 /01 /janvier /2010 21:25
DSC02960
Porc créole Marie-Galantais

Nous sommes dans un contexte moitié familial, moitié professionnel.

Un chercheur a décidé de nous aider bénévolement sur certaines expériences de biologie moléculaire. Nous lui demandons s'il a déjà commencé quelques travaux ? Oui, et il commence à nous les présenter, en sortant un appareil qui se déplie, et devient tour à tour un minuteur (pour compter le temps qu'il nous consacre), un couteau etc... Il n'arrête pas de le faire changer de forme.

Dans le même temps, je touille dans une grande marmite, c'est pour revoir les conditions d'extraction de notre expérience. Mais en fait, ça tient lieu de repas de Noël, et la marmite plate contient de nombreux morceaux de viande en ragoût. Dont un porcelet entier. Il semble qu'on ait mis trop d'eau et que la phase de concentration risque d'être très longue.

On me demande de vérifier que le porecelet est bien mort. Je le sors de la gamelle, et le dépose tout dégoulinant de jus. J'essaye d'écouter son coeur, mais pas facile sur un petit cochon brûlant. Ah, il a bougé, il est vivant ! Je le prends dans mes bras, et on me fait comprendre que je dois l'assumer, c'est probablement mon enfant et ce serait de bon ton que j'aille l'habiller. Je l'emmène dans la salle de bains de Versailles pour l'emmailloter d'une serviette. J'ai la sensation d'un bébé bien costaud, dodu, et tout poisseux de jus !

Rêve au petit matin du 15 janvier

commentaires

Pâquerette 13/12/2017 21:43

Bonjour.
Je cherche des infos sur le porc créole de Guadeloupe. Pourriez-vous m'aider à le faire connaître. Puis-je publier la photo de votre site (cochon planche) sur le bulletin de notre association.
Merci. PS : Je m'implique bénévolement pour la sauvegarde des animaux de ferme les plus rares.

Claudie 03/04/2018 01:22

Bonjour, désolée j'ai loupé ce message. Vous pouvez au vous rapprocher de l'INRA pour le porc Créole (0590 25 59 00). Pas de souci pour utiliser ma photo...

catherine 16/01/2010 09:04


aie, aie, aie ! une consultation en urgence chez un spécialiste s'impose ! tiens-moi au courant de ses conclusions