23 février 2012 4 23 /02 /février /2012 22:27

P1090183.JPG

 

Elle répond plus fréquemment au prénom de Saro, et est en première, option arts appliqués.

Née en Guadeloupe, son visage reflète beaucoup de migrations et de métissages.

 

Une grand-mère polonosaise, vivant à Berck avec un mari chti. Je ne sais pas encore ce qui a poussé cette dame dans les bras d'un gars du nord.

Une maman française donc, qui fit des enfants avec un Guadeloupéen d'origine mélangée : une maman guadeloupéenne de souche, enfin disons descendante de la traite africaine. Et un papa indien, mais qui n'est pas venu comme les autres indiens de la vague d'immigration post-esclavage (entre 1854 et 1906), mais simplement parce que cet homme-là aimait voyager. Et c'est pour ça qu'ils'est séparé de sa femme, qui elle était casanière.

 

Notre petite Saro donc est tiraillée entre toutes ces cultures. Plus tard, elle veut être tandenceuse (à vos dictionnaires ou autres wikipédias). 

commentaires