3 mai 2011 2 03 /05 /mai /2011 23:57

img273.jpg

 

Qui sont ces sirènes ? Mes premières amies de Guadeloupe. A gauche, Janine, à droite Alida. Nous étions au saut d'Acomat.

 

img275.jpg

 

Alida est retournée à Caracas, où elle fait de la poésie, des photos, des graphismes, quand son trvail lui en laisse le temps.

 

img281.jpg

 

Janine (ici en train de curer soigneusement les oreilles de Maud), est partie quelques années en Guyane, puis à Rennes, avant de revenir au pays. Elle a eu la sagesse de prendre une retraite très anticipée pour s'adonner à ses vices (écriture, photo, arts graphiques). Maud a un peu grandi, elle a 25 ans et est passionnée de scénographie.

 

img282.jpg

 

L'homme d'Alida, Klaus. Myrmécologue émérite (à vos dicos). A depuis pris la tangente et est toujours prof à l'université Simon Bolivar de Caracas. Lorsque je me suis installée dans mon premier bureau en Guadeloupe, Klaus le partageait avec moi pour 6 mois d'année sabbatique. Il avait sa bouteille de wisky dans le placard, et nous fumions dans le bureau. Autres temps, autres moeurs.

 

img283.jpg

 

Gérard, l'homme de Janine, n'a pas pris la tangente, ni encore sa retraite. Après les bassins d'élevage de poissons en Guyane, la thèse à Rennes, la parasitologie en Guadeloupe, Vancouver, l'Angleterre, a rejoint le bercail INRA pour faire de la com (youpi). Avons beaucoup nagé à Ravine Chaude, et parlé de tout, de rien, et du reste.

 

img277.jpg

 

Le même, faisant un calin à sa dorade préférée, que nous avons boulotée pour le premier de l'an 1987 à Petite Anse de Vieux-Habitants.

 

img279.jpg

 

Et puis Alain, le beauf de Janine et Gérard, accessoirement mon chef de service. Aimait beaucoup faire dela flûte traversière, et des sculptures avec des bidules peints en doré. A eu le mauvais goût de nous quitter prématurément des suites d'une mauvaise plaisanterie nommée cancer.

 

img278.jpg

 

L'innénarable Arsène, qui traînait beaucoup du côté de l'INRA, à l'affût des stagiaires.  Avons beaucoup zouké ensemble. Après un tour en Afrique, s'est établi avec une ex-stagiaire à quelques kilomètres au-dessus de chez nous. Fait dans l'agriculture bio et la confédération paysanne.

 

img276.jpg

 

Ah, Pablo. Argentin, nommé en Guadeloupe pour son premier poste en même temps que moi, ça rapproche. No comment, son épouse Patricia, italienne, m'aurait arraché les yeux et quelques autres organes si je m'étais trop approchée du macho. Pablo est maintenant à Toulouse, c'est le ponte des prairies.

 

img280.jpg

 

Lui c'est Laurent. Ne m'était pas non plus totalement indifférent. Mais je n'avais aucune chance devant la belle Ouaoua et ses multiples tresses. Habitait la maison Murville, avec Daniel.

 

img284.jpg

 

Daniel que voilà. Mon pote des premiers jours, en bonne compagnie avec Catherine, qui n'a pas du louper beaucoup d'années de visites. Daniel a pris son envol il y a maintenant 5 ans, et Catherine est toujours versaillaise et enseignante.

 

img274.jpg

 

Enfin, Zabou, sous le soleil exactement. Elle est venue passer un temps avec moi, pour réfléchir à la suite. Nous avons partagé un certain nombre de fêtes, parfois de cuites il faut bien le dire, de ballades, de bricolages, ... avec les autres amis de cet article. Et elle a cassé deux fois ma voiture.

 

C'est dingue comme la vie passe.

commentaires

catherine 07/05/2011 09:22


hou, la la ! t'es tombée dans la pile d'albums-photos !