26 mai 2020 2 26 /05 /mai /2020 17:50
Le Tigre de l'Amour

24 mars - J10

 

Total déconfinement ce jour.

 

Je suis partie dans le Primorié, une jungle boréale, - 40 l'hiver, + 40 l'été.

Pays de l'Amour. Ou tout du moins du Tigre de l'Amour, qui réussit à vivre dans ces extrêmes. 

Donc extrême sud-est de la Chine, bordé par la Corée du Nord et la Mer du Japon. 

Je suis tombée dans le livre de John Vaillant (Le Tigre), tout comme Obélix dans la marmite de potion magique. Obélix aurait surement fait copain avec le Tigre.

 

Idéfix est inconsolable (jour de la mort d'Uderzo), et moi je repense à tous ces albums dévorés pendant l'enfance.

26 mai 2020 2 26 /05 /mai /2020 13:48
En mai

Chaque année fleurissent les flamboyants.

Ça démarre fin avril, pic de floraison fin mai à mi-juin, les retardataires flamboient jusqu'en août.

Chaque année bien sûr je me dis que je dois dessiner ces boules de feu.

Presque chaque année je ne le fais pas, et m'en trouve contrite.

 

Celui-ci c'était hier, dans un endroit découvert il y a peu. Un genre de petit sous-bois en arrière-plage, habité de quantité d'êtres petits et grands, ce sera le sujet du prochain billet.

Saison 2020, à Désirade. Le rouge et le jaune !

Saison 2020, à Désirade. Le rouge et le jaune !

Saison 2017, à Ravine Chaude. Avec Manzèl Marion.

Saison 2017, à Ravine Chaude. Avec Manzèl Marion.

Saison 2015, bourg de Pointe-Noire. En sortant d'une séance d'hypnose.

Saison 2015, bourg de Pointe-Noire. En sortant d'une séance d'hypnose.

Saison 2013 au bord de la Lézarde en crue. Appuyée à la rambarde près de la source.

Saison 2013 au bord de la Lézarde en crue. Appuyée à la rambarde près de la source.

Saison 1989, le même qu'en 2013, juste avant Hugo. J'étais assise sur ma pétrolette.

Saison 1989, le même qu'en 2013, juste avant Hugo. J'étais assise sur ma pétrolette.

3 mai 2020 7 03 /05 /mai /2020 15:07

Nouvelle rubrique : Rimèd razié. Autrement dit Plantes médicinales.

Zèb pou d'bwa

On n'apprend jamais aussi bien qu'en pratiquant.

Hier, je rentrais chez moi un peu énervée. Au moment de refermer ce foutu portail, je me suis scalpé un bout de peau sur le bras. C'est fou ce que la peau devient fragile passé 25 ans. Bon, 50 ans. Alors à 60 j'vous dis pas.

 

Dans mon minuscule malheur, j'ai de la chance. Ruddy mon voisin en connaît un bout sur les plantes, qu'elles se mangent, qu'elles fassent joli ou qu'elles soignent. Il m'a expliqué que dans le chemin qui va à la rivière, il y a une petit plante qui s'appelle Zèb pou d'bwa, parce que quand on l'écrase, elle sent le pou de bois. La termitière.

 

Et surtout, elle est un excellentissime cicatrisant (je rapporte les termes de mon référent plantouzes).

Zèb pou d'bwa

La recette est simple.

Mixez une bonne poignée

de feuilles fraîchement ramassées. Aussi les tiges

Dans de l'huile. Par exemple d'olive

Passez au chinois (qui vous le rendra)

Et voila

 

Zèb pou d'bwa

Morale de l'histoire

Point ne t'énerveras en revenant chez toi

Ainsi éviteras la blessure du bras 

Et celle plus perfide qui touche à ton karma

2 mai 2020 6 02 /05 /mai /2020 22:52
Qui va piano va sano

23 mars - J9

 

Toute petite vitesse de croisière aujourd'hui, on ne peut pas être tout le temps au sommet de la sinusoïde, s'pas ?

 

J'ai profité d'une accalmie pour laver mon linge sale - non pas en famille, et c'est bien dommage, mais à la rivière. Je surveillais mes petits repères du coin de l'oeil (un caillou affleurant, une feuille), pour repérer et anticiper une éventuelle crue. Ça serait quand même dommage de mourir noyée par les temps qui courent !

 

Tout s'est bien passé, Manman Dlo ne m'a pas avalée.

2 mai 2020 6 02 /05 /mai /2020 22:28
Cho cho cho

22 mars - J8

 

Changement d'ambiance, la pluie est de la partie.

 

Ce qui bouleverse mon planning, je pensais laver mon linge à la rivière. Elle est en crue, le croyez-vous ?

 

A la place, je torréfie mes fèves de cacao à la poëlle, puis les épluche et les pulvérise au moulin à café. Je suis allée au bout des choses et me suis tapé un bon chocolat chaud !

 

A défaut d'autre chose blush

2 mai 2020 6 02 /05 /mai /2020 22:18
A la pelle

21 mars - J7

 

C'est à n'y rien comprendre. 

Aujourd'hui, c'est l'équinoxe de printemps. Et pourtant aux Antilles c'est l'automne, en témoignent les feuilles mortes qui se ramassent à la pelle dans la forêt. C'est la faute au Carême, autrement dit la saison sèche.

A la pelle

J'ai donc passé du temps à dessiner des feuilles mortes. Puis la providence (un coup de bol en d'autres termes) a guidé mes pas jusqu'à une cascade inconnue. Merci Véro pour le tuyau.

A la pelle
2 mai 2020 6 02 /05 /mai /2020 20:41
Alors on sort

20 mars - J6

 

Première sortie ravitaillement. J'ai toute la panoplie : attestation, gants de caoutchouc noirs et bandana sur le nez, comme les bandits dans les westerns (la ferme Averel).

 

Je trouve pratiquement tout dans la petite boutique Olivia'grumes, pas la peine de s'agglutiner au supermarché. Et comme ça je papote 10 minutes avec mon amie Aude, qui y vend des fruits zé légumes.

 

Pour l'instant, tout va bien

 

 

14 avril 2020 2 14 /04 /avril /2020 00:52
Pierres qui roulent

19 mars - J5

 

Il était temps de sortir de la zone de confort.

 

Ce matin : exploration de mon proche environnement, avec remontée de la Rose 🌹 

Ce n'est pas peu de chose, la rivière qui coule en bas de chez moi.

Revenue ensuite par un raidillon forestier, qui m'a menée auprès des rûches de Yann.

 

Tout roule ! Tout coule.

14 avril 2020 2 14 /04 /avril /2020 00:47
T'as été à Tahiti...

18 mars - J4

 

Pas si facile de canaliser sa liberté. Les vieux réflexes ont la peau dure : faire, faire...

 

Ceci dit, j'ai passé un certain temps dans le hamac, à me perdre avec Bernard Moitessier dans l'archipel des Tuamotu. Au moment de sa vie où il se fixe un moment avec femme et petit enfant.

Il cosntruit son faré et dompte un peu les éléments. 

14 avril 2020 2 14 /04 /avril /2020 00:39
Siyé, siyé, égoin-la kasé

17 mars - J3

 

Les choses se mettent en place. Swan reste à Evry, il a le moral.

Jeanne à Londres c'est moyen, les british ne confinent pas (encore ?).

Michèle s'est installée à Orvilliers et Marie est descendue dans le midi (le miidiii), tout près de la mer.

 

Et moi je m'échine sur ma calebasse, je dois trouver un moyen plus rapide de la scier.