3 mai 2011 2 03 /05 /mai /2011 23:57

img273.jpg

 

Qui sont ces sirènes ? Mes premières amies de Guadeloupe. A gauche, Janine, à droite Alida. Nous étions au saut d'Acomat.

 

img275.jpg

 

Alida est retournée à Caracas, où elle fait de la poésie, des photos, des graphismes, quand son trvail lui en laisse le temps.

 

img281.jpg

 

Janine (ici en train de curer soigneusement les oreilles de Maud), est partie quelques années en Guyane, puis à Rennes, avant de revenir au pays. Elle a eu la sagesse de prendre une retraite très anticipée pour s'adonner à ses vices (écriture, photo, arts graphiques). Maud a un peu grandi, elle a 25 ans et est passionnée de scénographie.

 

img282.jpg

 

L'homme d'Alida, Klaus. Myrmécologue émérite (à vos dicos). A depuis pris la tangente et est toujours prof à l'université Simon Bolivar de Caracas. Lorsque je me suis installée dans mon premier bureau en Guadeloupe, Klaus le partageait avec moi pour 6 mois d'année sabbatique. Il avait sa bouteille de wisky dans le placard, et nous fumions dans le bureau. Autres temps, autres moeurs.

 

img283.jpg

 

Gérard, l'homme de Janine, n'a pas pris la tangente, ni encore sa retraite. Après les bassins d'élevage de poissons en Guyane, la thèse à Rennes, la parasitologie en Guadeloupe, Vancouver, l'Angleterre, a rejoint le bercail INRA pour faire de la com (youpi). Avons beaucoup nagé à Ravine Chaude, et parlé de tout, de rien, et du reste.

 

img277.jpg

 

Le même, faisant un calin à sa dorade préférée, que nous avons boulotée pour le premier de l'an 1987 à Petite Anse de Vieux-Habitants.

 

img279.jpg

 

Et puis Alain, le beauf de Janine et Gérard, accessoirement mon chef de service. Aimait beaucoup faire dela flûte traversière, et des sculptures avec des bidules peints en doré. A eu le mauvais goût de nous quitter prématurément des suites d'une mauvaise plaisanterie nommée cancer.

 

img278.jpg

 

L'innénarable Arsène, qui traînait beaucoup du côté de l'INRA, à l'affût des stagiaires.  Avons beaucoup zouké ensemble. Après un tour en Afrique, s'est établi avec une ex-stagiaire à quelques kilomètres au-dessus de chez nous. Fait dans l'agriculture bio et la confédération paysanne.

 

img276.jpg

 

Ah, Pablo. Argentin, nommé en Guadeloupe pour son premier poste en même temps que moi, ça rapproche. No comment, son épouse Patricia, italienne, m'aurait arraché les yeux et quelques autres organes si je m'étais trop approchée du macho. Pablo est maintenant à Toulouse, c'est le ponte des prairies.

 

img280.jpg

 

Lui c'est Laurent. Ne m'était pas non plus totalement indifférent. Mais je n'avais aucune chance devant la belle Ouaoua et ses multiples tresses. Habitait la maison Murville, avec Daniel.

 

img284.jpg

 

Daniel que voilà. Mon pote des premiers jours, en bonne compagnie avec Catherine, qui n'a pas du louper beaucoup d'années de visites. Daniel a pris son envol il y a maintenant 5 ans, et Catherine est toujours versaillaise et enseignante.

 

img274.jpg

 

Enfin, Zabou, sous le soleil exactement. Elle est venue passer un temps avec moi, pour réfléchir à la suite. Nous avons partagé un certain nombre de fêtes, parfois de cuites il faut bien le dire, de ballades, de bricolages, ... avec les autres amis de cet article. Et elle a cassé deux fois ma voiture.

 

C'est dingue comme la vie passe.

1 mai 2011 7 01 /05 /mai /2011 23:46

Pompierre.JPG

 

Tel était, plus ou moins, après avoir débarqué sur un caillou nommé les Saintes, le but d'une promenade en fin d'après-midi.

 

L'objectif prioritaire et assumé du débarquement, effectué en bonne compagnie (Jeanne dite Nounou, Edouard dit Doudou, et Laurette) était de rapporter au bateau du papier toilette et du liquide vaisselle, oubliés sur la liste des courses. Tâche compliquée un Vendredi Saint aux Antilles.

 

Vous aurez remarqué que j'ai mis des majuscules à 'Vendredi Saint' malgré un athéisme qui s'est déclenché brutalement chez moi à l'êge de 12 ans (ceci est une autre histoire, que je raconterai peut-être si dieu me prête vie). Donc des majuscules car les gens d'ici sont très croyants, et le Vendredi Saint ça ne rigole pas. Donc tout est fermé, surtout l'après-midi après 15 heures, heure à laquelle le grand Jésus (33 ans tout de même) s'était fait clouer fort incivilement par la bande à Pilate.

 

Par chance, celle qui sourit plus souvent qu'on ne veut bien le dire, le bistrot des gens du coin, un peu à l'écart, était ouvert. Une jeune femme nous a aimablement servi pécu et Mir vaisselle, avec un pot de moutarde en prime. Devant notre étonnement à la trouver en service, elle nous avoua qu'elle était en effet un peu contrariée d'avoir loupé la messe de l'après-midi. Mais que bon, la veille, elle avait pu aller voir la reconstitution du lavage de pieds de Jésus par Marie-Madeleine. Et de nous expliquer très gentiment toutes les coutumes pascales de Terre-de-Haut des Saintes.

 

Tous guillerets d'être un peu moins ignorants, nous poursuivîmes notre déambulation hasardeuse, au lieu de retourner au bateau. Entretemps, je m'étais mis en tête de montrer des iguanes à Nounou, ma nièce chérie. Dans mon souvenir, il fallait aller vers la gendarmerie pour en voir. Le petit loueur de scooter nous indiqua le chemin. Un escalier, un gros gommier rouge à flanc de côteau, le stade... pas du tout la route de la gendarmerie, mais celle de Pompierre.

 

Iguane.JPG

 

Iguane s'aprêtant à dévorer des feuilles de calebassier (spectacle insoutenable).

 

Puisque le destin (ou le bon dieu, ou plutôt le loueur de scooter) nous avait envoyés sur ce chemin, eh bien nous l'emprunterions jusqu'au bout, c'est-à-dire jusqu'à la mer.

 

Une distance considérable d'environ 200 mètres nous séparait encore de la plage. La jeunesse fila droit au but. Laurette et moi mîmes (2ème personne du pluriel du passé simple) un certain temps, le bord du chemin étant parsemé de choses intéressantes qui nous ralentirent quelque peu.

 

Figuier.JPG

 

Des morceaux de poèmes écrits dans les arbres (écrits par Raymond Joyeux). 

 

Jivaros.JPG

 

De drôles de statuettes en bois disposées comme des stèles mortuaires.

 

P1020872.JPG

 

Une improbable effigie de Rimbaud.

 

Canettes.JPG

 

Une magnifique brochette de canettes.

 

Enfant.JPG

 

Et une petite fille qui parlait aux esprits.

29 avril 2011 5 29 /04 /avril /2011 17:31

img006.jpg

 

Bleu, bleu, le ciel de Marie-Galante.

Blanc, blanc, blanc, le pélican, le bateau blanc qui danse.

Blond, blond, le soleil de plomb est dans tes yeux ma blonde en bleu, blanc, bleu.

 

Bluette grandement insiprée de Marcel Amont. C'était lundi.

13 avril 2011 3 13 /04 /avril /2011 22:45

T'as voulu voir Saint-Denis et on a vu Saint-Denis.

 

A la Réunion, quasiment toutes les communes sont Saintes, sauf la commune du Tampon, pour laquelle je ne ferai aucun commentaire. Le chef-lieu ne déroge donc pas, et s'octroye le nom de Saint-Denis.

 

Je vous épargne la visite touristique, et je vous offre quelques portraits. Tout ce petit monde se côtoie sans difficulté apparente.

 

img003

Ces deux-là sont restés à discuter en pleine rue pas loin d'une demi-heure, en gardant la pose.

 

DSCN4219--1600x1200-.jpg

 Un aperçu quand même des différents types de cases.

 

DSCN4250--1600x1200-.jpg

Une câfre s'en grille une (les câfres = les blacks, ils sont assez peu nombreux).

 

DSCN4198--1600x1200-.jpg

Un rasta camouflé, suivant une musulmane.

 

DSCN4240--1600x1200-.jpg

Le voile n'exclue pas la coquetterie.

 

DSCN4223--1600x1200-.jpg

Vieux blanc pays (à ne pas confondre avec vin blanc de pays).

 

DSCN4236--1600x1200-.jpg

Oeuvre composite.

 

DSCN4247--1600x1200-.jpg

Sous son panama, mangera le croûton ou pas ?

 

DSCN4203--1600x1200-.jpg

C'est pas le tout, je rentre à Levallois.

 

DSCN4227--1600x1200-.jpg

Pffff, épuisant le shopping.

 

DSCN4208--1600x1200-.jpg

Entre brèdes et zeufs, la marchande chinoise m'a repérée... Je m'éclipse.

12 avril 2011 2 12 /04 /avril /2011 21:39

Piton-de-la-fournaise.JPG

 

35 000 km aller-retour pour rapporter une seule aquarelle de La Réunion, c'est peu. D'autant plus que je n'en suis pas vraiment satisfaite, le site était renversant. Mesdames et messieurs, vous ditinguez en arrière plan le Piton de la Fournaise, dégagé de tout nuage s'il vous plaît. Derrière lui, c'est-à-dire plein sud, vous (ainsi que la lave fréquemment) dévallez vers la mer, en passant sur le Grand Brûlé. En premier plan, la Plaine des Sables, noire de scories et rouge de quelque oxyde de fer probablement issu des tréfonds de la terre.

 

Je ne suis pas montée sur le volcan pour une simple raison. Mes cuisses accusaient un niveau de courbatures de 45 sur l'échelle de Richter, dont je vous expliquerai la raison une autre fois. Avec mon amie Arielle, nous avons donc opté pour un poulet 3 merveilles au gîte du coin, et une pause aquarelle en surplomb de la Plaine des Sables. Arielle est étonnante, elle connaît le nom de tous les pitons, toutes les vallées, tous les trous et toutes les bosses, chacuns très nombreux, de la Réunion. Ci-dessous, elle  m'explique.

 

Super-Arielle.jpg

 

"Alors là tu vois, ça descend direct à la mer, 1 500 mètres de dénivelé, on peut le faire en courant c'est plus sympa"

 

On ne m'ôtera pas de l'idée qu'on n'est pas tous faits pareil.

Prochain article : plus plat, plus chaud : Saint-Denis (220 000 habitants).

 

J'avais oublié : le panneau qui dit attention volcan. Oui, mais comment faire attention ?

Panneau-volcan.jpg

12 mars 2011 6 12 /03 /mars /2011 22:19

Expo-paysages-Guadeloupe.JPG

 

Ca y est, je suis au MoMa de New York... Ils m'ont appelée pour que j'expose mes aquarelles, sur le thème du paysage. C'est ça sauf que c'est la Médiathèque du Lamentin, il faut bien commencer...

 

Je suis quand même assez fière.

 

Il y avait une autre peintre. Par chance, je n'avais pas pris mon chéquier. Let's have a look.

 

Paysage-Guadeloupe.JPG

Le flamboyant d'or.

 

Foret-Guadeloupe.JPG

L'arbre de vie.

 

Case-Guadeloupe.JPG

Me rappelle plus le titre mais ça ressemble au nord Basse-Terre.

 

Paysage-Guadeloupe2.JPG 

Petit morceau hors contexte.

 

Est-ce que c'est plus beau que la peinture à l'eau ?

8 mars 2011 2 08 /03 /mars /2011 22:41

Acte 1 - Rose et blanc

 

Carnaval-Petit-Bourg1.JPG   

 

Carnaval-Petit-Bourg2.JPG 

 

Carnaval-Petit-Bourg4.JPG

 

Entracte gymnique

 

 Carnaval-Petit-Bourg5

 

Acte 2 -  Vert et jaune.

 

Carnaval-Petit-Bourg6.JPG

 

Carnaval-Petit-Bourg7-copie-1.JPG 

 

Carnaval-Petit-Bourg8 

 

Entracte renfrogné

 

Carnaval-Petit-Bourg-9.jpg

 

Acte 3 - Orange.

 

Carnaval-Petit-Bourg-11.jpg

 

Carnaval-Petit-Bourg12.jpg 

 

Carnaval-Petit-Bourg13.JPG 

 

Entracte gauche droite.

 

Carnaval-Petit-Bourg14.jpg

 

Acte 4 - Multicolore

 

Carnaval-Petit-Bourg15.JPG

 

Carnaval-Petit-Bourg16

 

 Carnaval-Petit-Bourg17

 

Allez, 40 jours de pénitence pour toute cette joie partagée.

7 mars 2011 1 07 /03 /mars /2011 20:27

La grande parade en seulement 18 photos, c'est possible.

Et pourtant, 90 groupes sont partis du bord de mer à Lauricisque, entre 14 et 21 heures.

C'est juste que la batterie de mon appareil photo m'a laissée en rade.

Alors, vous aurez droit aux préparatifs, ce qui est loin d'être le moins intéressant.

Pour les brésiliennes à poil, il faudra repasser l'année prochaine (ou peut-être après-demain si je retrouve le chargeur de batteries).

 

Carnaval-Pointe-a-Pitre18.JPG

Ma chère, une chaleur je te dis.

 

Carnaval-Pointe-a-Pitre11.JPG

Serre bien fort.

 

Carnaval-Pointe-a-Pitre12.JPG

Coup de barre avant le départ.

 

Carnaval-Pointe-a-Pitre10.JPG

De quoi faire rêver le poinçonneur des Lilas.

 

Carnaval-Pointe-a-Pitre6.JPG

 

Et la petite du 8ème, le HLM...

 

Carnaval-Pointe-a-Pitre13.JPG

L'attente est longue. Incitation à la rêverie.

 

Carnaval-Pointe-a-Pitre5.JPG

Coup d'oeil au petit dernier qui gazouille.

 

Carnaval-Pointe-a-Pitre15.JPG

 Les parapluies de Cherbourg, version tropicalisée.

 

Carnaval-Pointe-a-Pitre2.JPG 

Costume bien sous tous rapports cherche âme soeur pour l'envelopper. Répondre au blog qui transmettra.

 

Carnaval-Pointe-a-Pitre16.JPG

Moi z'ai des petites jambes mais ze vais quand même défiler.

 

Carnaval-Pointe-a-Pitre17.JPG

Lady Gaga en mieux.

 

Carnaval-Pointe-a-Pitre7.JPG

Liane dans la jungle urbaine.

 

Carnaval-Pointe-a-Pitre1.JPG

Big Mac pour mec à sac.

 

Carnaval-Pointe-a-Pitre4.JPG

Va-t-il lui toucher le coude ?

 

Carnaval-Pointe-a-Pitre3.JPG

Si je pouvais choper ces trucs jaunes, je pourrais les suçoter.

 

Carnaval-Pointe-a-Pitre9.JPG

Chââârles, ça commence bientôt ?

 

Carnaval-Pointe-a-Pitre14.JPG

Maman, tu me payes un sino-bowl ?

 

Carnaval-Pointe-a-Pitre8.JPG

L'une rit l'autre pas.

 

That's all, folks.

5 mars 2011 6 05 /03 /mars /2011 00:02

052.JPG

 

Clichés Dnalor Totnaj (photographe amateur et néanmoins inspiré). Une touloulou aux yeux étonnament clairs.

 

 

Je vous l'avais dit, cette année, mars voit les jours gras. Année faste pour les groupes de Carnaval, puisque les préparatifs auront duré plus de 3 mois.

 

Copie-de-151.JPG

 

Mais 3 mois n'étaient pas de trop pour arriver à un tel résultat.

 

 

009.JPG

 

Demain donc, démarrage officiel de Carnaval. Qui se terminera mercredi par un grand déboulé en noir et blanc. Et le pauvre Vaval, tel Jeanne d'Arc, se verra immolé à la nuit tombée. Tremblez !

 

 

 

 

 

27 février 2011 7 27 /02 /février /2011 00:21

DSCN3733.JPG

 

Comme quoi il ne faut pas désespérer. Ils ne passent pas leurs journées sur Facebook. Et bon an mal an donnent quelques coups de main.

 

On va peut-être les garder.