8 septembre 2020 2 08 /09 /septembre /2020 20:26
... des fleurs de mon jardin (Françoise Hardy)

... des fleurs de mon jardin (Françoise Hardy)

On ne joue pas au loto, mais bingo !

 

La fameuse orchidée a choisi cette année le 8 septembre pour fleurir massivement et de façon simultanée, en Guadeloupe tout au moins.

 

Autant de petites elfes blanches

Se balançant 

Au gré du vent

 

Mon ami Philippe - et néanmoins meilleur spécialiste du monde des Orchidées de Guadeloupe (une centaine d'espèces sauvages, il les connaît par coeur), me livre ce secret à l'instant, sous une forme plus scientifique mais tout autant poétique :

Dendrobium crumenatum

Elle fleurit 9 jours après une chute brutale de température de 10°C

Jolies et parfumées mais éphémères

 

Et d'ajouter que c'est une espèce exotique naturalisée, originaire d'Asie, que certains ont jugé bon de classer envahissante (ce qu'elle n'est pas, sauf dans les jardins).

 

En 2016, c'était le 14 septembre... Voir

16 août 2020 7 16 /08 /août /2020 21:47
Princesse de l'Himalaya

2 avril 2020 - J19

 

Ils ont tout de suite compris à qui ils avaient affaire.

 

J'étais partie faire semblant de chercher du gaz, et m'étais arrêtée au retour à "la glacière" de la Rose. Drôle de commerce tenu par un blanc-pays décati mais charmant (et bégayant). Ce monsieur fabrique de gros pains de glace, et fait commerce de, heu, de toutes sortes d'alcools. Donc 12 bières Lékouz dans mon coffre, je n'veux voir qu'une capsule.

 

C'est à ce moment que trois lascars bien d'ici m'ont évidemment proposé de l'aide, et en réponse à mon gentil refus, m'ont saluée non moins gentiment : "A bientôt Princesse de l'Himalaya.

16 août 2020 7 16 /08 /août /2020 18:02
Plus de stupeur que de mal

A cheval sur les 30 et 31mars 2020 - J16-J17

 

"C'était pendant l'horreur d'une profonde nuit..." Sur le fleuve en Guyane, un serpent me mord au poignet droit.

 

Puis, la lumière dorée du jour m'a réveillée, et je suis partie sans perdre une minute gravir le morne, pour m'en mettre plein les mirettes. Je ne vous raconte pas la beauté de l'instant, ça serait insupportable. J'essaie de comparer le comportement des abeilles des deux rûches, l'une étant habitée par les bonnes grosses domestiques, l'autre par la race locale, plus brune et nerveuse. Une brunette me prend alors en chasse, et me pique au poignet gauche. Comme quoi il ne faut pas tenir compte des rêves prémonitoires.

 

J'ai bien évidemment gardé mon calme légendaire. Et l'abeille est morte en tentant de protéger sa colonie.

26 mai 2020 2 26 /05 /mai /2020 17:58
Promenons-nous, dans les bwa...

25 mars - J11

 

Le soleil est revenu, mais l'eau est partie du robinet, on ne peut pas tout avoir. Je pars en expédition, toujours le chemin forestier de Douville. Cette fois-ci, je cartographie les lieux en comptant les pas, et en inscrivant mes rencontres animales et végétales.

 

Un grand mammifère me suit ! surprise

Promenons-nous, dans les bwa...

Je crois qu'il ne me veut pas de mal. C'est Yann mon voisin, qui a eu la même idée que moi. Nous atteignons notre but, un très joli trou d'eau en contrebas de la crête.

2 mai 2020 6 02 /05 /mai /2020 22:52
Qui va piano va sano

23 mars - J9

 

Toute petite vitesse de croisière aujourd'hui, on ne peut pas être tout le temps au sommet de la sinusoïde, s'pas ?

 

J'ai profité d'une accalmie pour laver mon linge sale - non pas en famille, et c'est bien dommage, mais à la rivière. Je surveillais mes petits repères du coin de l'oeil (un caillou affleurant, une feuille), pour repérer et anticiper une éventuelle crue. Ça serait quand même dommage de mourir noyée par les temps qui courent !

 

Tout s'est bien passé, Manman Dlo ne m'a pas avalée.

2 mai 2020 6 02 /05 /mai /2020 22:28
Cho cho cho

22 mars - J8

 

Changement d'ambiance, la pluie est de la partie.

 

Ce qui bouleverse mon planning, je pensais laver mon linge à la rivière. Elle est en crue, le croyez-vous ?

 

A la place, je torréfie mes fèves de cacao à la poëlle, puis les épluche et les pulvérise au moulin à café. Je suis allée au bout des choses et me suis tapé un bon chocolat chaud !

 

A défaut d'autre chose blush

2 mai 2020 6 02 /05 /mai /2020 22:18
A la pelle

21 mars - J7

 

C'est à n'y rien comprendre. 

Aujourd'hui, c'est l'équinoxe de printemps. Et pourtant aux Antilles c'est l'automne, en témoignent les feuilles mortes qui se ramassent à la pelle dans la forêt. C'est la faute au Carême, autrement dit la saison sèche.

A la pelle

J'ai donc passé du temps à dessiner des feuilles mortes. Puis la providence (un coup de bol en d'autres termes) a guidé mes pas jusqu'à une cascade inconnue. Merci Véro pour le tuyau.

A la pelle
2 mai 2020 6 02 /05 /mai /2020 20:41
Alors on sort

20 mars - J6

 

Première sortie ravitaillement. J'ai toute la panoplie : attestation, gants de caoutchouc noirs et bandana sur le nez, comme les bandits dans les westerns (la ferme Averel).

 

Je trouve pratiquement tout dans la petite boutique Olivia'grumes, pas la peine de s'agglutiner au supermarché. Et comme ça je papote 10 minutes avec mon amie Aude, qui y vend des fruits zé légumes.

 

Pour l'instant, tout va bien

 

 

14 avril 2020 2 14 /04 /avril /2020 00:52
Pierres qui roulent

19 mars - J5

 

Il était temps de sortir de la zone de confort.

 

Ce matin : exploration de mon proche environnement, avec remontée de la Rose 🌹 

Ce n'est pas peu de chose, la rivière qui coule en bas de chez moi.

Revenue ensuite par un raidillon forestier, qui m'a menée auprès des rûches de Yann.

 

Tout roule ! Tout coule.

14 avril 2020 2 14 /04 /avril /2020 00:39
Siyé, siyé, égoin-la kasé

17 mars - J3

 

Les choses se mettent en place. Swan reste à Evry, il a le moral.

Jeanne à Londres c'est moyen, les british ne confinent pas (encore ?).

Michèle s'est installée à Orvilliers et Marie est descendue dans le midi (le miidiii), tout près de la mer.

 

Et moi je m'échine sur ma calebasse, je dois trouver un moyen plus rapide de la scier.