20 novembre 2013 3 20 /11 /novembre /2013 22:39

2013-11-20-09.32.15.jpg

Meuh.

 

2013-11-20-09.33.46.jpg

La houle du nord rentre.

 

2013-11-20-16.04.02.jpg

Un chat, ça se range.

 

Saint-Edmond (20 novembre) priez pour nous.

17 août 2013 6 17 /08 /août /2013 10:28

230609_092329_PEEL_Wqx5cd.jpg

 

C'est l'étincelle !

7 mars 2013 4 07 /03 /mars /2013 21:19

Photo-du-07-03-13-a--14.53.jpg

 

Yé kriii, est-ce que la cour dort ?

Cette photo vous fait découvrir un des nombreux us et coutumes de Guadeloupe.

Non pas de se tenir sur une jambe telle la grue ou le héron moyens.

Mais de se vêtir de rouge et noir le jour de la Mi-Carême.

Plus que 20 jours à tirer avant Pâques : attention messieurs et dames, on continue bien sûr à faire pénitence.

 

2 novembre 2012 5 02 /11 /novembre /2012 01:08

... c'est la vie et c'est comme ça.

 

Aujourd'hui fête de tous les saints, ce qui présente en soi peu d'intérêt. On pourrait aussi fêter la Touchats ?

 

Je suis depuis quelques temps entourée de plus de chats que d'habitude.

L'un est le gros matou de ma voisine, un peu con mais très câlin et qui plus est doté d'une queue extrêment touffue.

 

P1110668.JPG

 

Il dort souvent sur la balustrade, et me ruine en croquettes.

 

 

P1110658.JPG

 

Lui c'est Bubble, une pièce rapportée qui vient passer ses week-ends à la maison. Un genre d'effronté qui fait à peu près 500 g tout mouillé.

 

 

P1110685

 

Tout ça sous le regard navré de Ghana l'ancienne, chatte officielle, qui a pris ses quartiers dans sa résidence d'automne.

 

Ce fut une belle journée de Toussaint, allez savoir pourquoi.

 

16 octobre 2012 2 16 /10 /octobre /2012 01:23

img363.jpg

 

Petit coin de campagne du côté du Moule. Campagne c'est vite dit, la mer et les falaises sont tout près, ourlées d'une petite forêt rabougrie. C'est qu'il vente beaucoup dans le quartier. 

 

Ces deux cocotiers avaient l'air de vouloir me dire quelque chose, mais je n'ai pas compris quoi. 

8 octobre 2012 1 08 /10 /octobre /2012 00:49

26-111-irradies-rep.jpeg

*

 

Où comment j'ai planté un couteau dans le pied de mon mari.

 

En général quand je commence à préparer un repas, je n'ai pas une idée très claire du menu. Alors je sors à tout hasard une planche à découper, un couteau et quelques légumes, en espérant que l'inspiration viendra.

 

J'en étais à ce stade, ayant jeté mon dévolu sur un avocat onctueux offert par dame Josette, une sympthique collègue qui s'est mis en tête de m'engraisser un peu. Il faut dire que les avocats de Guadeloupe n'ont rien à voir avec leurs fades congénères israéliens (ceci dit sans antisémitisme aucun) : ils (des dizaines de variétés) sont le plus souvent goûteux et très gras.

 

J'avais donc les mains un peu glissantes à découper cet avocat.

 

J'avais également mis de l'eau à chauffer, une bonne plâtrée de pâtes ne pouvant faire de mal à personne. Quand mon népou, plein d'attentions, me fit remarquer que le gaz était bien faiblard. Et derechef de virer ma casserole et commencer à bricoler dans mes pattes.

 

Très légèrement agacée, je poursuivis mes travaux de découpe. Quatre secondes plus tard, une partie du brûleur, constituée d'une rondelle métallique, aterrit sans les formalités d'usage sur ma planche à découper. Sans lâcher mon Opinel (je développe une certaine addiction pour les Opinels : j'en ai de toutes formes et toutes couleurs, y compris un rose à bout rond pour le beurre). Donc disais-je, je voulus saisir ce foutu brûleur pour continuer mon ouvrage. Sans avoir pensé au fait que quelques secondes auparavant, il faisait son office, c'est-à-dire qu'il brulait du gaz, et devait être à une température avoisinant les 100 ° plantigrades.

 

Grâce à cette merveille qu'est le corps humain (à quelques détails près), un arc réflexe me décocha une flèche. Je mis donc à couiner et sauter en l'air en attendant des jours meilleurs. L'Opinel, du fait de mes mains poisseuses, se trouva projeté, et après avoir suivi une trajectoire probablement parabollique, vint se planter la pointe en bas dans le gros orteil de ma moitié.

 

Qui se mit se son côté à beugler, et à partir en courant vers la salle de bains pour tenter d'endiguer le flôt de sang. Après quelques borborygmes que la décence m'interdit de rapporter ici, il conclut sur ces mots : "Heureusement que l'os a arrêté le couteau".

 

Et comme je suis une peste, je lui ai répondu "C'est malin, maintenant la pointe du couteau est tordue".

 

La prochaine fois on ira au restaurant.

 

 

* Chipé sur le site "Sortir du nucléaire" :  Tir nucléaire en 1968 en Polynésie. Un jeune militaire photographié devant un champignon atomique. Photo F.Paillaer

29 avril 2012 7 29 /04 /avril /2012 00:05

Adhesif-Chinois-10x10-4ex-Veut-Dire-Amour.gif

Ces temps-ci, je vous le dis, il y a de plus en plus de Chinois en Guadeloupe.

C'est  bien simple, on en voit partout, le long des routes et dans les bourgs.

C'est relativement récent, les premiers sont arrivés dans les années 75, sur la commune de Petit-Bourg.

Mais depuis 5 ans environ, on peut dire qu'ils sont installés pour de bon.

 

Moi je dois dire que je les aime bien. Ils ont des robes chamarrées noires et vert métallique, parfois bleutés. Ils virevoltent.

Parfois, malheureusement, j'en tue quelques uns avec la voiture, car ils sont souvent près de la route.

 

 

papillon113.jpg

Photo ti.racoon.free.fr

 

Les Chinois ne sont pas jaunes, ils sont verts.

Les Chinois verts sont des papillons de toute beauté, et d'une grande fidélité : leurs chenilles ne consomment qu'une seule espèce végétale : la liane-papaye. Liane parce qu'elle s'enroule et s'agrippe. Papaye parce que son fruit est bêtement vert et allongé, rappelant ainsi la papaye. Ces lianes poussent seulement dans les fonds de ravine, et sont ainsi relativement préservées de l'urbanisation. Qui voudrait s'installer au fond d'une ravine et s'exposer aisni aux inondations, sinon la liane-papaye ? Je pose la question.

5 décembre 2011 1 05 /12 /décembre /2011 20:49

DSCN2473.JPG

Impatiences sous couvert de bananier. 

 

"Blastn sur tous les scaffolds

Assemblage de contigs

Eux-mêmes sommes de Bacs

Montrent une belle synthénie

Dans les domaines sub-télomériques.

 

Les eBSV

Sont fréquents et randomisés,

Chez acuminata et balbisiana

Après recherche et annotation

Des ORF par extension des hits.

 

La phylogénie des séquences partielles

Avec les amorces Badna 1/4 - Badna FP/RP

Risque de révéler des rétrotransposons.

 

Mais les séquences de Marie sont toutes dans le groupe 2."

 

Ceci est la retranscription partielle et choisie des notes prises ce matin en réunion. Vous le croirez ou pas, je n'ai presque pas dessiné.

27 février 2011 7 27 /02 /février /2011 00:21

DSCN3733.JPG

 

Comme quoi il ne faut pas désespérer. Ils ne passent pas leurs journées sur Facebook. Et bon an mal an donnent quelques coups de main.

 

On va peut-être les garder.

19 février 2011 6 19 /02 /février /2011 22:33

Juste en écrivant ce titre, il me revient en mémoire que c'était une émission de radio dans les années 70, présentée par Xavier Gélin je crois. Là n'est pas le propos.

 

Les repas ont celà d'utile qu'ils permettent de se faire une idée de ce qui se passe sur terre, et même au-delà.

 

Jeudi, cantine, mon voisin Sébastien lance à la cantonnade : "Ah vous avez vu, ils ont trouvé une nouvelle planète dans le système solaire. A ce qu'il paraît, elle est très loin et très grosse". Ma voisine d'en face, Ewa, a ajouté que je ne sais plus qui s'était fait virer du système solaire parce que son orbite n'était pas très catholique.

 

Vendredi, cantine toujours, c'est Rose-Marie qui nous annonce que le soleil a eu une éruption énooorme.

 

Et vendredi soir, maison, ma copine Catherine renchérit dans le domaine astronomique : "Eh bin ils ont trouvé un nouveau système solaire".

 

Voulant me faire une idée par moi-même, je suis allée aux nouvelles, j'ai fait des recherches très poussées ici et là, et j'ai fini par trouver l'information, en image, à sa source. La voici.

 

DSCN3723.JPG

 

Cliché pris par le téléscope géant du Nouveau-Mexique, il s'agit d'une éruption solaire sans précédent. Qui aura probablement comme conséquence de retarder l'avance prise par le réchauffement climatique (sauf erreur de calcul).

 

 

 

 

Bon c'est pas le tout, c'est l'heure de ma Ricorée.

 

DSCN3725.JPG