14 février 2018 3 14 /02 /février /2018 23:34
Fromager dessert

Certaines journées apportent leurs lots de petits bonheurs.

 

Tout avait commencé avec Mademoiselle M, qui souhaitait aller passer en ma compagnie de l'eau et des pigments sur des feuilles de papier. Plaisir simple du barbouillage.

Fromager dessert

Une mise en condition s'imposait, avec trempage des corps dans l'eau chaude de la ravine Thomas. Se faire griller les petons sur une roche brulante contribua en partie à notre bonheur.

Fromager dessert

Après avoir bifurqué sciemment sur une route inconnue en direction du centre Selbonne, nous nous aventurâmes (et conscience) dans des chemins mal pavés, pentus, mais très bien famés : de belles petites cases modestes, comme on les aime. Quand soudain ! Un fromager nous fit signe de nous arrêter. Ce que nous fîmes derechef, n'écoutant que notre bon plaisir.

Fromager dessert

Le bougre ne manquait pas de piquants.

Fromager dessert

Ni de perspective.

Fromager dessert

Nous posâmes donc nos deux augustes popotins à l'ombre du fromager, le regarder fixé sur la ligne bleue des Vosges Mamelles. Ou autres monts, je ne suis pas très sure.

Fromager dessert

Petite digression tant que j'ai le micro. Etonnante cette roche. La pierre angulaire ? Quoi qu'il en soit, mademoiselle M et moi sortîmes notre attirail de parfaites peintres du mardi. Comme d'habitude, nous pestâmes contre le paysage qui change tout le temps de couleurs, contre la petit pluie qui nous interrompt au mauvais moment, et contre les fourmis dans les jambes. 

Fromager dessert

Et pour couronner le tout, nous nous sommes tapées un Magnum double caramel en redescendant, attablées face aux îlets Pigeon. Fromager dessert !

10 octobre 2016 1 10 /10 /octobre /2016 20:55
Avant Picasso

Pour rejoindre le musée Picasso depuis la station de métro, le promeneur traverse une partie du Marais. Les rues sont parsemées de boutiques chic, galeries, sans oublier et caetera.

Avant Picasso

Il y a même des cours intérieures pas moches du tout. 

Avant Picasso

Parfois des concepts étonnants. La fringue gallinacée, je ne connaissais pas.

Avant Picasso

Quelque chose dans l'air qui crisperait ces dames ?

Avant Picasso

Alors là nous tombons sur une boutique de perles. Comment résister à la tentation ?

Avant Picasso

Un coeur de pierre, mais un coeur de mère.

Avant Picasso

Tout va bien, je suis dans mon assiette.

Avant Picasso

Les pieds sur l'asphalte, la tête dans les lampions.

Avant Picasso

Ca vit d'air pur et d'eau fraîche un oiseau (Fugain, 1972).

Avant Picasso

La promenade est terminée. Attaquons le musée.

19 juin 2016 7 19 /06 /juin /2016 00:22
Banksy

Le coin des artistes, international !

 

Figurez-vous qu'hier, j'avais rendez-vous à 15 (quinze) heures, avec Banksy. Ne me dites pas que vous n'avez jamais entendu parler de cet homme. Ne me le dites surtout pas !

 

Il s'agit d'un grafeur mythique, responsable de tas d'oeuvres illicites et magnifiques. Jusqu'à 2011, nul ne connaissait son apparence, malgré sa renommée. Un nom sans visage.

 

Eh bien moi (mwa), j'avais rendez-vous avec lui. Bon, je n'étais pas la seule. Il devait donner une conférence à une expo sur ma petite Guadeloupe, celle du "Pool Art Fair". En fait de conférence, c'est une fille qui lisait un texte en anglais et lui n'est pas venu.

 

 

Banksy

Kass lann tyenn ! Une quarantaine d'artistes exposaient, et j'ai commencé par le premier, qui fut aussi le dernier. Etant mère de quelques enfants, j'essaye d'assumer ce difficile rôle. J'ai donc dû (jédondu) quitter les lieux précocément, pour aller chercher un des miens à l'aéroport. Mais j'ai quand même pu découvrir le travail de Bruno Coiffard. Ainsi que Bruno Coiffard lui-même. C'est ça qu'est cool dans les expos, on voit les artistes, qui sont d'ailleurs des gens comme vous et moi.

Banksy

Mes amies Claire et Aude (qui avaient aussi rendez-vous avec Banksy) sont tombées sous le charme de ces graphismes. Mi-BD, mi-mandalas, mi-autre chose (ce qui fait 3 demis, c'est pour vous dire comment c'était pas mal du tout). Je n'en dirai pas plus, un petit dessin valant mieux qu'un long discours.

Banksy
Banksy
Banksy
Banksy
Banksy
Banksy
Banksy
Banksy

La dernière n'est pas une oeuvre de Bruno Coiffard, juste une création céleste (le staff).

9 juin 2016 4 09 /06 /juin /2016 00:01
Pablito

Le coin des artistes n'a pas de complexes. Il vous présente un micro extrait de l'oeuvre de Pablo Picasso. Capturé lors d'une toute petite visite au musée du même nom, situé dans un quartier bien abréable, celui du Marais.

Pablito

Trop cool (on est jeune ou on ne l'est pas), ma soeurette a des tickets vacances qui nous permettent d'entrer dans les lieux sans bourse délier.

PablitoPablito

Nos langues par contre sont déliées, et nous permettent d'échanger nos impressions. Il faut dire que ma soeur et moi sommes en général bon public, et un brin exaltées.

Pablito
Pablito

Il y a de quoi, le bougre faisait de tout, en quantité et en qualité. 

Pablito

Il se répète souvent, mais son radotage est bienvenu.

Pablito
Pablito

La jeune fille est indulgente et le monsieur perplexe.

Pablito

Destins parallèles ?

Pablito
Pablito

Ou croisés peut-être.

Pablito
Pablito

Creusé ou dépouillé.

 

Pablito
Pablito

Cherchons à comprendre, il en restera toujours quelque chose.

Pablito
Pablito
Pablito
Pablito
Pablito

Femmes femmes femmes.

Pablito
Pablito
Pablito

Des femmes encore.

Pablito
Pablito
Pablito

Monde intérieur multi-forme.

Pablito
Pablito
Pablito
Pablito

C'est tout pour aujourd'hui. Merci Pablo.

21 mai 2016 6 21 /05 /mai /2016 19:42
Denise Bigot et ses colocs
Denise Bigot et ses colocs

Le coin des artistes - Rencontre improbable.

 

Cette femme est souriante. Le temps d'une discussion, elle a retrouvé ses souvenirs, et le goût de vivre.

 

On aperçoit un fauteuil roulant et le personnel soignant. Nous sommes aux Saules, où je suis allée aujourd'hui rendre visite à mon petit Papa. Dès que je l'ai réveillé, il a compris qui était là, et a suivi son fil avec pas mal de verve. Cette fois, le thème était l'Angleterre, je ne sais pas pourquoi. 

 

Face à nous une femme. Triste, fâchée. "J'en ai marre, je donne ma démission, je veux rentrer chez moi, je suis fatiguée". J'entame la conversation. Son esprit s'effiloche mais nous arrivons à quelque chose au bout d'un moment. Comme elle ne sait plus où elle habite, elle me montrer une carte où est inscrite son adresse. J'y lis aussi qu'elle est artiste plasticienne et je jette un oeil sur Internet. J'en reste baba.

Denise Bigot et ses colocs

Pas rien. Nait et passe son enfance à Tunis. Etudes d'histoire de l'art à la Sorbonne. Certificat d'archéologie, d'art du Moyen-Age, d'art moderne, d'esthétique et philosophie de l'art.

 

Etudie le dessin à l'atelier Charpentier, élève de Paul Colin.

 

Présidente du Comité National Français des Arts Plastiques de l'UNESCO.

 

J'en passe, encore plein de titres.

 

Ah oui, prix de la tapisserie française.

 

Denise Bigot et ses colocs

A évoquer sa vie, elle retrouve son allant. Je suis invitée chez elle. Elle n'a pas compris encore que chez elle maintenant, c'est ici. Je lui promets de retourner la voir.

 

Les autres pensionnaires ont surement aussi de belles choses enfouies en eux, mais ils ne les partageront plus.

Denise Bigot et ses colocs
Denise Bigot et ses colocs
Denise Bigot et ses colocs
Denise Bigot et ses colocs
Denise Bigot et ses colocs
Denise Bigot et ses colocs
Denise Bigot et ses colocs
Denise Bigot et ses colocs
Denise Bigot et ses colocs

Ces lieux ne sont pas aussi tristes qu'on pourrait le penser. 

 

22 avril 2016 5 22 /04 /avril /2016 00:30
Lolo - Le coins des artistes, 32ème

Presque ma cousine. Quand elle était petite, je l'ai secourue : enfermée dans les toilettes de la maison de campagne. Etant moi-même à cette époque guère plus haute que 4 pommes et demi, j'ai pu entrer en me faufilant entre les barreaux du fenestron. Et je l'ai libérée !

Lolo - Le coins des artistes, 32ème

Après nous être perdues de vues pendant quelques dizaines d'années, le contact fut rétabli. Madame n'est pas idiote, elle vit maintenant au Maroc, à Marrakech. Est donc marrakchi(e ?).

Lolo - Le coins des artistes, 32ème

Marrakchie et néanmoins artiste, ce n'est pas incompatible.

Lolo - Le coins des artistes, 32ème

En témoignent ces photos. 

31 juillet 2015 5 31 /07 /juillet /2015 21:23
Complètement stone

"Ne touchez jamais les projectiles, les obus, les mortiers, les mines, les bombes ou tout autre engin de guerre que vous pourriez trouver sur votre chemin".

Qui est celui qui a sculpté ce sourire de pierre ?

Image chipée sur http://www.visoterra.com/

29 avril 2015 3 29 /04 /avril /2015 01:08
La grande pièce d'Orvilliers

La grande pièce d'Orvilliers

Le coin des artistes accueille un petit nouveau. Thierry, alias Téhachepé.

Il s'est ici essayé, pendant un week-end pluvieux, à peindre cette grande pièce de mon enfance.

Idem, en vision de côté

Idem, en vision de côté

La même pièce sous un autre angle, et cette fois sous le pinceau de ma soeur.

 

La pluie peut avoir du bon.

24 février 2015 2 24 /02 /février /2015 20:46

Nous continuons à tourner en rond dans le coin des artistes. La quadrature du cercle est bientôt résolue.

 

Sans-titre-copie-2.jpg

 

Jade a 10 ans. C'est peu. Mais elle a déjà acquis une quantité de compétences invraisemblable. Capable de sautiller en rigolant des heures durant. Capable de ne rien oublier en partant skier. Capable de rester en bonnet et robe de chambre toute la journée.

 

Et puis elle s'est mise à la peinture à l'huile quand elle a le temps (pas souvent).

 

2015-02-14-11.48.00.jpg

 

Voici, vue par Jade, l'Aiguille du Midi. Tonitruant non ?

1 février 2015 7 01 /02 /février /2015 21:58

photo-copie-2.JPG

 

Si les choses s'étaient passées comme je le pensais, ce ne seraient pas 3 poires qui figureraient sur cette page, mais le lever du jour depuis le sommet de la Soufrière.

 

Je devrais savoir que les choses n'en font qu'à leur tête. Je n'avais pas prévu qu'il y aurait des nuages, et que je rebrousserais chemin. Arpenter le volcan de nuit, soit, mais sous la pluie ça devenait moins sexy.

 

Je suis donc allée finir ma nuit, et j'expose en remplacement le dessin du jour de ma grande soeur.

 

Ainsi va lavis !