16 janvier 2015 5 16 /01 /janvier /2015 22:28

MaDie.jpg

 

C'est nous les artistes cette fois !

 

Sur une idée de mon amie Marion, un jumelage Bretagne-Guadeloupe, c'est bien connu que le métissage peut donner de belles choses.

 

Pour aller voir nos petits mickeys, et les babillages associés, cliquez Msieu-dames.

 

A vot' bon coeur !

23 octobre 2014 4 23 /10 /octobre /2014 21:19

2014-10-11-08.56.58.jpg

 

Enfin il pleut. Disons plutôt qu'il a un tout petit peu plu ce matin. Depuis mon retour de Poitiers, il faisait désespérément beau sur la Lézarde. Gonzalo s'était formé, avait mis en pétard les cocotiers de Saint-Martin, mais laissé de hautes pressions par ici.

 

La Soufrière dégagée presque toute la semaine !

 

Alors ce matin quand il s'est mis à tomber une tite fifine, j'ai enfin pu sortir mon nouveau parapluie.

 

Rouge et noir. Entièrement fait main. Garanti un an, baleines et main d'oeuvre.

 

Retour sur image.

 

 

 

Après quelques jours de mission passés à Montpellier et Clermont-Ferrand, via le petit train des Cévennes, je boucle par un week-end à Poitiers. J'ai rendez-vous avec deux des hommes de ma vie, mes zénés. L'un vient d'y commencer une année d'étude, l'autre nous rejoint depuis Bordeaux, où il travaille depuis quelques mois.

 

Laissez-moi d'abord vous dire une chose. Poitiers est une ville magnifique, mais j'illustrerai ça une autre fois.

 

2014-10-11-08.50.19.jpg

 

Car en plus d'être belle, Poitiers héberge des vieux métiers. Sans chercher, j'ai trouvé une lutherie, une ciergerie, et... une fabrique (et réparations) de parapluies.

 

2014-10-11-08.51.19.jpg

 

Je tournicote autour de la boutique, toute émoustillée par l'enseigne, et par les parapluies en patchwork de la vitrine. Je n'y tiens plus et pousse la porte, au 137 Grand'Rue. J'avais repéré l'objet de mon désir, rouge et noir. Je l'achète en moins de deux minutes. Pas donné mais celui-là durera longtemps si j'arrive à ne pas l'égarer.

 

Le vendeur voit bien que je suis curieuse, et me propose d'aller voir ce qui se passe dans l'arrière-boutique.

 

2014-10-11-08.59.57.jpg

 

Je tombe sur un atelier, occupé par un homme à la blanche chevelure. Atablé à sa machine à coudre ancien modèle à pédale. Il assemble des morceaux de tissu, y attache les baleines... Un fabricant de parapluies, le descendant de la famille François qui a fondé cet atelier en 1882.

 

2014-10-11-08.58.05.jpg

 

Le jeune vendeur, qui n'est pas le fils, mais qui reprendra l'atelier le moment venu, m'entraîne alors dans l'arrière-cour et son jardinet. Il me montre cet instrument bizarre : un arrosoir en cuivre, posé sur une marmite fermée, le tout sur un réchaud à gaz. Bien sûr vous avez trouvé ce dont il s'agit. Un fer à repasser les parapluies, c'est ainsi !

 

2014-10-11-09.05.28.jpg

 

2014-10-11-09.08.24.jpg

 

Je mitraille et ils sont ravis. Prennent la pose.

 

2014-10-11-09.01.33.jpg

 

Me montrent des armatures anciennes en véritable fanons de baleine bleue.

 

2014-10-11-09.02.14.jpg

 

Et un parapluie-épée comme dans chapeau melon et bottes de cuir.

 

Je promets en partant d'écrire un article sur eux, c'est chose faite. Et je reviens deux heures après avec mes gars, et leur offre à chacun un parapluie.

 

2014-10-11-10.22.16.jpg

 

2014-10-11-10.22.29.jpg

 

Par chance plus bas dans la rue, la ciergerie et l'encaustiquerie étaient fermées. Vous échappez donc à deux autres récits d'antan lontan.

10 septembre 2014 3 10 /09 /septembre /2014 11:12

omble_chevalier_poisson.jpg

 

Le coin des artistes se diversifie, et donne dans la poésie.

Fable de la Fontaine moderne, écrite par une de mes meilleures amies.

 

"Le petit poisson rouge s'asphyxie.

Sorti de l'eau sans méchanceté. Le chat fait son métier.

Il se tortille, s'égosille.

Voudrait bien retrouver de l'oxygène. 

Il avait rendez-vous avec le poisson-lune, le poisson-pleine-lune.

Le poisson-lune ne lui avait pas promis la lune.

Avait juste nagé dans le sens du courant, piquant ça et là de quoi alimenter ses rêves.

Lâchant sans cesse la proie pour l'ombre.

Montagnes russes, sinusoïdes, le petit poisson rouge tenait bon, le écailles au vent.

Grisé.

Un soir de presque pleine lune, un rayon plus brillant et acéré que les autres transperça la vessie natatoire du petit poisson rouge.

Qui par chance envoya un nuage de bulles dans la bonne direction.

Capté par le SAMU des poissons qui intervint sans délai.

Se mit à son chevet.

Lui donna quelques tuyaux pour tenir la tête hors de l'eau. Avec douceur, lucidité et coeur.

Morale de la fable.

Pwason ni konfians an dlo é sé dlo ki ka kuit' li. Le poisson a confiance en l'eau et pourtant c'est l'eau qui le cuit."

25 juillet 2014 5 25 /07 /juillet /2014 00:09

Diable-copie-1.jpg

 

Toujours cette Elena Revenko. Un mélange d'icône russe et d'estampe japonaise.

19 juillet 2014 6 19 /07 /juillet /2014 00:48

Le-lion-boit-son-cafe-.jpg

 

J'aime beaucoup cette estampe (est-ce une estampe ?)

 

Un lion qui boit son café !

Une crinière blondie, un corps décoré, me fait penser à un beau diab' natté.

 

Travail de Lena Revenko http://www.lenarevenko.com/works/

11 juillet 2014 5 11 /07 /juillet /2014 20:36

Gribouillages-0005.jpg

 

Se rapporte à l'article juste avant.

 

Gribouillages-0004.jpg

Les petits dessins.

 

Gribouillages-0006.jpg

 

Pour se détendre.

 

Gribouillages-0003.jpg

 

On les fait sans réfléchir.

 

Gribouillages-0009.jpg

 

Ca vient du plus profond.

 

Gribouillages-0002.jpg

 

Avec les notes prises, pendant un coup de fil ou une réunion.

 

Gribouillages-0014.jpg

 

Beaucoup de visages.

 

Gribouillages-0013.jpg

 

Beaucoup d'yeux. Pourquoi, je ne sais.

8 juillet 2014 2 08 /07 /juillet /2014 01:57

10341974_724080687634923_2392230314966366449_n.png

 

Doodle : grifonner.

Zen-doodling : grifonner pour se détendre.

Ce que d'autres appelent "Art therapy"

 

On est zinzins, alors soignons-nous en dessinant.

 

A croire que je suis zinzin depuis toute petite. J'ai toujours fait des petits dessins machinalement quand mon attention n'est pas au top. Un cours d'histoire-géo casse-pieds, une réunion sans intérêt, les occasions ne manquent pas pour zen-doodler.

 

Une page Facebook est dédiée à ça, Art therapy without fronter.

 

Mes calepins sont plein de zen-doodles, un de ces jours je les mets en ligne.

 

Moins cher que le psy le gribouillage !

27 juin 2014 5 27 /06 /juin /2014 02:05

Le coin des artistes, rien que pour vos yeux.

Le réseau social a du bon. Nous fait découvrir des petits bijoux.

 

alain-laboile_10.jpg

 

Alain Laboile, j'applaudis à 3 mains.

Je ris à gorge déployée.

Je pleures à 7 larmes.

Je respire à pein de poumons.

Je lève les yeux vers les 13 412 étoiles du ciel, tout en sachant qu'il n'y a rien derrière.

 

Et je me sens bien.

 

Just click there.

19 juin 2014 4 19 /06 /juin /2014 22:42

Sans-titre.jpg

 

De mieux en mieux, je fais la sortie des écoles maintenant pour alimenter mon blog.

 

Le coin des artistes : un petit 6ème du collège de Gourdeliane, qui participe au concours de photos ou dessins, dont le thème est : la nature de l'archipel de la Désirade. 

 

Je fais partie du jury de ce concours, et je classerai ce dessin premier. Tout y est. Les couleurs crues (pourquoi ne les croierait-on pas ?), l'indolence du reptile peu farouche, la représentation de la mer, de la plage, de a forêt arbustive.

 

Un mélange d'art et d'écologie !

12 mars 2014 3 12 /03 /mars /2014 11:06

Le coin des artistes.

 

Jose-Ignacio.jpg

 

Beaucoup d'artistes même, regroupés au sein d'un groupe appelé Yarnbomb Consortium, visible sur Facebook.

 

Je viens de regarder sur Google traduction, yarn signifie fil. Je me disais bien que dans les oeuvres proposées il y avait souvent des bouts de ficelles. Ou des représentations de tissus.

 

Et sur leur photo de profil, on peut lire "All you knit is love". Au-delà du jeu de mots, c'est vrai qu'on ne tricote que pour ceux qu'on aime. Au propre comme au figuré.