19 avril 2013 5 19 /04 /avril /2013 21:46

DSC03362.JPG

 

 

Jeu de mots vaseux. Normal, il va vaser un max dans les prochaines heures.

 

Vigilance orange que dit monsieur météo.

 

Les rivières vont gronder, enfler, charrier des débris dans leurs flôts brunis. Les rivières en crue me font penser à une image dans Tintin je ne sais plus où (ah ça me revient : le Lotus Bleu), où l'on voit une vache crevée le ventre en l'air dériver dans un fleuve tumultueux. 

 

Moi qui avait prévu un tour en vélo et un pique-nique à la rivière ce week-end, il va falloir se rabattre sur des plans nettement plus triviaux (grasse matinée jusqu'à 7 heures, tâches ménagères jusqu'à 7 heures et quart, ti-punch jusqu'à 20 heures).

 

Bien, c'est pas le tout mais il est 18h03, le jour décline, la pluie redouble (relâchement fatal au 2ème trimestre) et je dois enfourcher mon petit scooter noir et blanc et affronter les éléments pour rentrer chez moi.

 

La suite du bulletin météo un peu plus tard.

 

 

Sur la photo, c'est le talus de la nationale qui s'était mollement écroulé sur la chaussée après une longue période de pluies. Pas de victimes (seule une voiture a été un peu ensevelie, mais pas complètement), mais des milliers de mètres cubes de terre à déblayer. Comme je vous le dis.

16 février 2013 6 16 /02 /février /2013 23:28

2013-02-16-14.55.58.jpg

 

C'est énervant, on ne sait pas le temps qu'il fait en ce moment. Temps pourri, et une heure après c'est le grand beau. Donc l'appel du paysage, plutôt que celui du repassage (c'est pour la rime, je ne repasse pas, je ne fais que passer).

 

Alors j'ai sorti les cartes au 25 000ème pour essayer de trouver un endroit que je ne connaitrais pas. Si possible pas trop loin de chez moi.

 

J'ai jeté mon dévolu sur une cascade paraît-il du côté de Ravine Chaude. Je m'y rends derechef, sans avoir réussi à entraîner quiconque dans ma quête. Pas grave, j'aime bien aller seule en exploration.

 

Je passe le gué, et essaye de trouver le petit pont qui mène à la rivière Bras de Sable. Je n'y comprends rien à cette carte, elle doit être périmée. Un monsieur pas périmé bien que d'âge mûr s'enqiert de ce que je cherche. Il m'indique le chemin, et se fait du souci pour moi : "A l'heure qu'il est, vous ne devriez pas aller jusqu'à la cascade !" (il 'était 14h15). Je réponds finement "Si vous ne me voyez pas repasse d'ici ce soir, envoyez les gendarmes".

 

2013-02-16-14.56.06.jpg

 

J'emprunte un chemin pavé entre les champs de canne, parfois ombragé, qui rejoint un petit bois.

 

2013-02-16-15.11.52.jpg

 

Un quatre quatre arrive devant moi, j'espère qu'il ne s'agit pas d'une bande de malfrats prêts à me dépouiller, voire plus si affinités. Pas du tout, c'est Sully, un collègue de la Chambre d'Agriculture, qui me confirme bien qu'à 15-20 minutes de là, il se peut que je trouve une cascade.

 

2013-02-16-15.20.03.jpg

 

J'y vais d'un pas lent, je me sens étrangement indolente. J'arrive en effet sur une sorte d'à pic, une rivière coule une dizaine de mètres en contrebas.

 

2013-02-16-15.24.25.jpg

 

Je tente une sortie sur la gauche, rien sinon un taureau brun qui m'effraie. Puis sur la droite, je m'enfonce dans un chemin forestier qui se resserre de plus en plus, et finit par me coller une petite angoisse.

 

Le courage ayant ses limites, et à l'impossible nulle n'étant tenue, je déclare forfait, et reviens tranquillement sur mes pas.

 

2013-02-16-15.57.59.jpg

 

Je rencontre au retour une vache et son petit. Puis un couple d'humains et leur enfant...

 

2013-02-16-16.18.13.jpg

 

... un champ de tarots à proximité d'un atelier de charbon de bois.

 

2013-02-16-16.18.58.jpg

 

2013-02-16-16.27.50.jpg

 

Et au bord de la route, une jolie case.

 

2013-02-16-16.27.17.jpg

 

Petit nécessaire de toilette ? Oubli ? Nul ne sait.    

18 janvier 2013 5 18 /01 /janvier /2013 21:11

 

2013-01-12-09.43.40.jpg

Vous le croirez si vous voulez, les chats ne rétrécissent pas au lavage.

 

A observer ce spécimen femelle, type écaille de tortue, état-civil Ghana, date de première mise en circulation fin 2005, ancien propriétaire ti Gay, date de première mise bas 2006, on peut s'en convaincre : elle aurait plutôt pris du volume après son passage par la case lave-linge. Peut-être d'ailleurs, telle une outre, est-elle emplie d'eau ?

 

Bon OK, Ghana est dans le panier à linge mais c'est parce qu'elle aime se mettre n'importe où, de préférence en des lieux non homolgués pour les chats. D'ailleurs, j'ai quelques sujets de discorde avec elle, bien que ce soit ma féline préférée (à moins que ce ne soit Flamèche, dont je vous parlerai une autre fois, bien entendu si vous m'en priez instamment).

 

Sujet de discorde numéro 1. Lorsque dans un sursaut de conscience je réalise l'âge que j'ai, et que je me dis qu'il faudrait limiter si c'est possible l'outrage des ans, eh bien je prends mon courage et mon tapis de sol à deux mains, pour faire environ 5 minutes d'abdoms au petit matin. Parfois en tenue légère. Je dois donc au préalable vérifier que JB not' jardinier n'est pas dans les parages.

 

2013-01-12-08.34.31.jpg

 

Comme par hasard dans une telle circonstance, Ghana se met dans mes pattes pendant mes séries de 50. Parfois même elle imite mes mouvements, elle veut peut-être renforcer sa ceinture pelvienne ? Déjà que je ne suis pas très motivée, alors la plupart du temps j'arrête mes mouvements idiots et je lui fais des gouzis gouzis, ce qui est quand même bien plus utile et agréable.

 

Sujet de discorde numéro 2. Je devrais plutôt dire : son petit problème, sa névrose. Autrefois très bonne chasseuse, elle me rapportait en cadeau à une fréquence quasiment hebdomadaire, un rongeur souvent de belle taille. Lequel était dans un premier temps tout ce qu'il y a de plus vivant. Puis inévitablement tout ce qu'il y a de plus mort, déchiquetté et éparpillé dans la maison. J'ai ainsi retrouvé une fois une jolie tête de rat fraîchement arrachée sous mas casquette qui traînait par là.

 

Eh bien peut-être qu'avec l'âge cet instinct s'est émoussé, ou son flair et sa vue ont baissé. Toujours est-il qu'elle jette maintenant son dévolu sur les paires de chaussettes pliées, et en attente de rangement sur le billard (délai pouvant je le reconnais être honteusement long). Ces objets sont nombreux dans une maisonnée qui comporte 3,2 mâles changeant de linge sans arrêt (l'un d'entre eux n'est là que le week-end, ce qui explique la déci-mâle). Elle les attrape donc délicatement entre ses crocs, avec le feulement caractéristique du fauve en chasse. Puis va les disposer aux quatre coins de la maison de façon apparemment aléatoire.

 

ALORS C'EST GONFLANT DEJA QUE J'AIME PAS RANGER LE LINGE.

 

Voilà je crois que j'ai encore inauguré une nouvelle rubrique, celle des articles sans aucun intérêt !